Né en 1976, Patrick Mora est monté sur scène pour la première fois à l’âge de 12 ans.

Pour son entrée au lycée, il choisit en seconde l’option principale « théâtre et expression corporelle » qui le mènera jusqu’au Baccalauréat. Pendant trois ans il découvre l’histoire du théâtre, pratique en profondeur la Commedia dell’Arte, joue et étudie des textes de l’antiquité grecque à Fassbinder en passant par l’alexandrin.

A l’Université Toulouse-Le Mirail (Jean-Jaurès), il suit les cours de Michel Matthieu, puis ceux de Jean-Luc Pradalier aux Saisons d’Être.

En 1999, il rejoint les cours de Francis Azéma au Grenier Théâtre pendant quatre ans. C’est là qu’il découvre Denis Rey, Corinne Mariotto, Francis Azéma, Pierre Matras. Il rencontre et progresse aux côtés de Stéphane Battle, Cécile Carles, Sylvie Maury et beaucoup d’autres.

En 2000 à sa demande, Francis Azéma lui présente Maurice Sarrazin et propose à ce grand monsieur de faire une étude universitaire sur lui et le Grenier de Toulouse. En plein projet de réouverture du Théâtre Sorano, Maurice Sarrazin accepte la proposition.

Il obtient en 2003 sa Maîtrise (Bac+4) d’histoire de l’art avec pour sujet : « L’art théâtral de Maurice Sarrazin », mention très bien. Après une année supplémentaire en 2004 à l’université pour tenter d’acquérir un DEA (Master) et peut-être faire une thèse sur le Grenier de Toulouse, il décide de quitter le milieu théâtral et universitaire.

Mais en 2006, Maurice Sarrazin le rappelle pour participer au projet de création du spectacle SANS LAUREL NI HARDY de Maurice Sarrazin, mis en scène par lui-même et interprété avec Lise Granvel. Il monte avec une amie étudiante aux Beaux-arts, Anne-Laure Siffert, le décor du spectacle, participe au montage lumière, à la création lumière, à la régie son, aux répétitions. Bref, dans le dur du métier, il est l’assistant de Maurice Sarrazin sur ce projet. L’aventure se déroule bien, Maurice Sarrazin le rappelle en 2008 pour une nouvelle série de dates sur ce spectacle, puis en septembre de cette année, il lui propose d’intégrer le Grenier Maurice Sarrazin afin de donner à la structure un nouveau souffle.

En 2009, il assiste Maurice Sarrazin et Lise Granvel pour la création de LA FEMME AUX MAINS ROUGES et il est l’homme actif de toutes les décisions et actions que mène le Grenier Maurice Sarrazin.

Présent dans de nombreux de théâtres afin de jauger la qualité théâtrale des compagnies toulousaines, il collabore et coopère avec proximité et écoute avec les compagnies que le Grenier Maurice Sarrazin soutient.

Il monte un projet d’ouverture d’un théâtre privé à Muret qui a avorté en 2014 et il se porte candidat du Grenier Maurice Sarrazin pour la reprise de la direction du Théâtre Sorano en 2016.

Actuellement, il est en pleine réflexion et action pour répondre aux besoins financiers croissants des compagnies professionnelles toulousaines. La création de mauricesarrazin.org est son œuvre dans le but de faire connaître les actions du Grenier Maurice Sarrazin et de répondre aux besoins et défis du théâtre d’aujourd’hui.

Assistant metteur en scène de Maurice Sarrazin, metteur en scène et concepteur de spectacles amateurs, administrateur de l’association, historien du Grenier de Toulouse de 1945 à 1985, professeur de théâtre, telles sont les casquettes de Patrick Mora aujourd’hui.